Au pied des murs…

… on se sent parfois minuscule, surtout lorsqu’on lève les yeux sur les réalisations des artistes du Festival MURAL. Chaque année depuis 2012, des génies de l’art urbain se retrouvent à Montréal pour peindre des fresques sous le regard médusé des passants. L’immensité des surfaces est un terrain d’expression parfait pour leur imagination fertile, qui stimule notre réflexion et donne l’envie de créer ou de rêver… en grand.

« Mais ils m’ont planté, tout au fond du cœur, un bout de leur soleil et tant de couleurs, que ça m’a fait mal, que ça m’a fait mal… » – Edith Piaf, Les amants d’un jour

Le spectacle Rouge, présenté dans le cadre du Festival Montréal Complètement Cirque, a été prolongé jusqu’au 30 juillet à la Place Émilie-Gamelin, pour le plus grand bonheur des spectateurs. Je m’y suis précipitée avec ma boîte à trésors et mes yeux d’enfant, trop heureuse de pouvoir enfin y assister. Dans cette création, les acrobates nous parlent d’amour. Les corps s’attirent et gravissent des sommets, dansent avec passion et défient la gravité, lors d’une succession de tableaux explosifs et poétiques. J’ai tenté de recueillir quelques instants de ce beau vertige, que je tenais à partager avec vous.

Graffisme*

Avec humour, poésie ou réalisme, le talent de multiples artistes fleurit dans les rues de Montréal. Dans l’ombre des ruelles ou sur des façades gigantesques, des œuvres naissent, se côtoient ou fusionnent, pour le plus grand plaisir du promeneur attentif et avide de découvertes. Voici quelques souvenirs de mon premier parcours au cœur du street art.